RemonterDescendre



AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Zanimo Exotic - Tout pour les reptiles

Vous souhaitez être informé de toutes les nouveautés & actualités !

Liker la page en cliquant sur le lien suivant =>

Page Facebook Zanimo Exotic



Partagez | 

Serpent venimeux ET vénéneux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Zaltys

Membre


Masculin Capricorne Chèvre
Messages : 484
Date d'inscription : 20/05/2012
Age : 36
Localisation : Normandie

MessageSujet: Serpent venimeux ET vénéneux   Mar 10 Juil - 20:34

Je suis tombé là-dessus, alors petit partage...
Alors que Boiga n'entaîne que peu d'accidents graves chez l'homme malgré sa grande gueule, celui là est le 2ème opistoglyphe ayant entraîné plusieurs décès sur lequel je tombe cette semaine, l'autre étant Dispholidus typus, le fameux boomslang, qui tua le célèbre herpétologue Schmidt.

Le Yamagashi, ou Tiger Keelback, vole le venin des crapauds qu'il chasse afin d'assurer sa propre défense contre ses prédateurs.

De son nom scientifique Rhabdophis Tigrinus, de la famille des Colubridae, ce serpent vit dans l'est de l'Asie, parcourant les terres de Russie de l'est, de Corée, de Chine (& l'île de Taïwan), du Vietnam et du Japon. Rhabdo signifie "tige", ou "baguette (magique)", ophis est le suffixe désignant le serpent, aux couleurs tigrées (Tigrinus).

Ecologie et biologie

La tête d'un Rhabdophis sur laquelle on aperçoit nettement le renflement dû à la présence de glandes nucales. D'une longueur moyenne allant de 60 à 100 cm, Rhabdophis Tigrinus atteint rarement la longueur de 130 cm, avec un maximum décrit de 170 cm. Sa tête ovale se distingue notablement de son cou, ses larges yeux présentent une pupille ronde entourée d'un anneau gris, l'iris est brun foncé. Rhabdophis possède deux séries de glandes sur sa nuque et une paire de larges crocs, reliées à d'autres glandes (venimeuses), modérément en arrière de sa mâchoire. Il arbore des taches allant du jaune à l'orange-rouge sur son dos, parfois du vert olive, et sa robe composée d'alternances couleur/noir se décline sous une forme de damier. La partie ventrale de sa tête est de couleur blanche-grise, ses écailles ventrales tirent vers le noir.

Rhabdophis est un opystoglyphe : ses larges crocs injectant une faible dose de venin sont typiquement recourbés vers l'arrière et se situent à mi chemin sur le maxillaire supérieur. Cette particularité a valu aux opystoglyphes le nom de serpents à crochets arrière (ou en arrière). Une attaque est conséquemment moins dangereuse que celle d'un serpent dont les crochets sont avancés, comme c'est le cas, par exemple, du serpent à sonnette. De plus, le comportement de Rhabdophis face à un prédateur s'oriente plus généralement vers la fuite ou la défense passive (grâce à ses glandes nucales). Toutefois, des cas létaux sont cités dans la littérature japonaise. Il est considéré comme un serpent peu dangereux pour l'homme mais potentiellement mortel.

Un jeune Rhabdophis dont la peau colorée rappelle un damier (img : Isao Hoshino) Son habitat se constitue principalement de lieux humides, telles que rivières de montagnes, ruisseaux et sols forestiers. La femelle produit, en été, de 8 à 47 œufs par couvée, donnant naissance à des nouveaux-nés de l'ordre de 16 cm de long.

Prédation, comportements de défense et toxicologie

Rhabdophis se nourrit essentiellement de petits vertébrés, tels que des mammifères, des grenouilles ou des crapauds, et occasionnellement des poissons ou d'autres serpents. C'est un chasseur diurne qui utilise donc des indices visuels en plus des signaux chimiques (goût et odorat, notamment grâce à sa langue) pour attraper sa proie.

Sa présence sur plusieurs iles japonaises a permis de constater une extraordinaire particularité défensive : sa capacité d'absorption et de réutilisation d'une substance toxique, bufadiénolide (stéroïde), produite par des crapauds vénéneux que le serpent a ingéré. Ces serpents adoptent en effet différents comportements de défense selon les possibilités de leur régime alimentaire.

Les Tigrinus que l'on trouve sur des îles exemptes des crapauds venimeux ont une attitude typique de fuite ou d'immobilité lors de la rencontre d'un prédateur. Par contre, les Tigrinus que l'on trouve sur une île pourvue de nombreux crapauds vénéneux, adoptent un comportement défensif tout à fait inhabituel : ils se lèvent et bombent la nuque vers l'assaillant lors de l'attaque d'un prédateur, aplatissant leur cou à la manière des cobras, mais tournant le dos à l'attaquant. Ce faisant, ils exposent leur nuque, libèrent les substances de la paire de glandes nucales, rendues vénéneuses suite à l'ingestion de crapauds eux même vénéneux, et le transfert des composés toxiques du système digestifs aux glandes nucales. Les muqueuses de l'assaillant, principalement des oiseaux tels que le faucon, sont fortement irritées par cette substance, les prédateurs finissent donc par éviter ce serpent.

Ainsi, les comportements défensifs des rhabdophis semblent dépendre de la faune locale, et plus particulièrement du type de proies disponibles. Cet aspect pressenti par Mori et Burghardt (2000) est particulièrement mis en évidence dans l'étude conduite par Hutchinson et al (2007), dans laquelle des rhabdophis privés de leurs habituelles proies vénéneuses ne présentent plus de substance bufadiénolide dans les glandes de leur nuque. Le régime alimentaire imposé par la présence ou l'absence de proie vénéneuse a ainsi façonné le comportement défensif de Rhabdophis selon sa localisation géographique : fuite dans les territoires dépourvus de proies vénéneuses, comme l'île de Kinkazan, et défense passive utilisant le potentiel des glandes nucales, dans les territoires pourvus, tels que l'île d'Ishima.

L'étude de Hutchinson et al démontre également la passation de cette toxicité entre une mère ayant une forte concentration de toxine et ses nouveaux-nés, leur permettant ainsi de se défendre dès le début de leur vie. Il faudra toutefois au nouveau-né un régime alimentaire adéquat pour continuer à se servir de cette défense, puisque Rhabdophis ne produit pas lui même la toxine de ses glandes nucales.

Les mécanismes conférant à Rhabdophis, d'une part son immunité face aux toxines de ses proies, d'autre part le pouvoir d'absorber ces toxines et de les concentrer dans ses glandes nucales, sont encore inconnus. Bien qu'il ne s'agisse pas d'un exemple isolé (voir note 1) de "vol de substance", toxique ou non, c'est toutefois l'un des rares cas de vertébrés terrestres absorbant le caractère toxique d'un autre vertébré pour l'utiliser à son profit.

Venin et toxine

En plus de sa capacité défensive à base de toxine, Rhabdophis possède un venin, qu'il produit et injecte grâce à ses crochets arrière. Bien que les attaques contre l'homme soient rares, quelques cas de morsures létales ont été rapportées. Le venin de Rhabdophis provoque des troubles hémolytiques (notamment anticoagulants) dont ont parfois résulté de graves hémorragies internes entrainant la mort. Un traitement pro-coagulant permet de limiter l'impact du venin : à utiliser prudemment, puisque le venin contient à la fois des anti et des pro-coagulants, probablement également des hémorragines. D'autres troubles touchant le système nerveux ont été, rarement, observés. Le venin agit très lentement, chaque mort observée faisant suite à des hémorragies longtemps après la morsure. Pour cette raison, Rhabdophis est reconnu comme l'une des rares espèces de serpents à crochets arrière, dangereuse pour l'homme. Son histoire commerciale est par ailleurs ponctuée d'incidents témoignant de sa nocuité : comme il ressemble à d'autres serpents, relativement inoffensifs (les Thamnophis, courants en Amérique du Nord), le rhabdophis a longtemps été importé aux USA et aux Royaumes-Unis, provoquant de nombreux accidents ayant nécessité une intervention médicale significative. Néanmoins, la place des crocs, en arrière, rend une morsure sur un objet large peut courante.

Cette espèce est connue comme l'une des rares espèces, si ce n'est la seule, à la fois venimeuse et vénéneuse : ses crochets à venin injectent du poison tandis que les glandes de sa nuque permettent d'utiliser la substance toxique venant de son régime alimentaire, en tant que défense vénéneuse.


Dernière édition par zaltys le Mer 11 Juil - 8:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
James

Membre


Masculin Capricorne Rat
Messages : 1233
Date d'inscription : 11/03/2011
Age : 31
Localisation : Crucey Villages (28)

MessageSujet: Re: Serpent venimeux ET vénéneux   Mar 10 Juil - 21:51

une belle saloperie avec un peu de chance tu y touches et dans la fouler il te mort comme ça tu es tranquille sa te laisse le temps de préparé tes obsèques vu que tu meurt a retardement
Revenir en haut Aller en bas
Longissimatoms

Vip


Masculin Scorpion Serpent
Messages : 746
Date d'inscription : 23/12/2010
Age : 27
Localisation : entre le créateur et la faucheuse

MessageSujet: Re: Serpent venimeux ET vénéneux   Mar 10 Juil - 23:25

Je ne connaissais pas, merci beaucoup pour cet article! Pourrais-tu fournir la source?
Revenir en haut Aller en bas
Zaltys

Membre


Masculin Capricorne Chèvre
Messages : 484
Date d'inscription : 20/05/2012
Age : 36
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: Serpent venimeux ET vénéneux   Mer 11 Juil - 8:27

Longissimatoms a écrit:
Je ne connaissais pas, merci beaucoup pour cet article! Pourrais-tu fournir la source?

Euh... oui... [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Je vais fouiller l'historique du navigateur. Comme je recherche des articles pour alimenter le forum, je copie-colle quand je trouve un truc sans trop garder les liens en mémoire. Je mettrai l'URL à l'avenir.
Ça devrait se retrouver par mots clefs... désolé.
Revenir en haut Aller en bas
simon_45

Membre


Masculin Vierge Dragon
Messages : 292
Date d'inscription : 20/03/2012
Age : 28
Localisation : orleans

MessageSujet: Re: Serpent venimeux ET vénéneux   Mer 11 Juil - 8:49

super cette petite bête mais je ne pense pas avoir envie de voyager dans cette partie du globe a l'avenir! lol

sa facilité d'adaptation est incroyable, et après on dit que les reptiles n’évoluent pas, la preuve que non!

merci du partage ZALTYS
Revenir en haut Aller en bas
Zaltys

Membre


Masculin Capricorne Chèvre
Messages : 484
Date d'inscription : 20/05/2012
Age : 36
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: Serpent venimeux ET vénéneux   Mer 11 Juil - 14:58

Sources scientifiques de l'article :

[1] Hutchinson D. A., Mori A., Savitzky A. H., Burghardt G. M., Wu X., Meinwald J., Schroeder F. C., (2007). Dietary sequestration of defensive steroids in nuchal glands of the Asian snake Rhabdophis tigrinus. PNAS. 13 février 2007 ; 104(7) : 2265-70.
[2] Mori A., Burghardt G. M., (2000). Does prey matter? Geographic variation in antipredator responses of hatchlings of a Japanese natricine snake (Rhabdophis tigrinus). J. Comp. Psychol. Décembre 2000 ; 114(4) : 408-13.
[3] Mittleman M., B., Goris, R., C., (1974). Envenomation from the bite of the japanese colubride snake Rhabdophys Tigrinus. Herpetologica : 30, 113-119. Jstor.
[4] Sawai Y, Honma M, Kawamura Y, Saki A, Hatsuse M. 2002. Rhabdophis tigrinus in Japan: Pathogenesis of envenomation and production of antivenom. Journal of Toxicology. Toxin Reviews vol. 21(1-2): 181-201.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Serpent venimeux ET vénéneux   Aujourd'hui à 16:37

Revenir en haut Aller en bas
 

Serpent venimeux ET vénéneux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Serpent venimeux
» Un serpent venimeux est porté disparu à Winnipeg
» Spectaculaire : un homme mordu par un serpent venimeux
» Un Australien mordu par un serpent regarde une série télévisée avant de se rendre à l'hôpital
» Formation Ophidiens venimeux
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TerraReptiles :: Divertissements :: L'espace Détente :: Les discussions générales-
Z'animo E.xotic - Tout pour les reptiles
serpent
©TerraReptiles 2010-2016. Toute reproduction même partielle est strictement interdite.